rhumance

19 mai 2008

desperately seeking colombine

drôle de vie
  pour un clown triste
  qu'une vie
  qui n'fait marrer que lui
  c'est pas une vie
  mais c'est sa vie
  sa vie à lui
  la vraie la seule
  dans un sanglot
  un éclat d'rire
  faudra bien qu'arrive
  sa colombine
  puisqu'y'en a une
  pour chaqu'clown triste
  c'est c'qu'on m'a dit
  parc'que moi là
  j'l'ai pas trouvé
  mais faut qu'j'avoue
  j'l'ai pas cherché
  pas bien du moins
  j'ai pas r'gardé
  derrière chaque fille
  qu'j'ai embrassé
  si s'cachait là
  ma fée à moi
  faudra qu'un jour
  j'en mette un coup
  en espérant
  qu'à c'moment là
  ça s'ra pas trop tard
  déjà pour moi

 

extrait de rhumance la poèsie sans mot   d'elles
rhumance c'est l'histoire d'une errance entre rhum et romance c'est la p'tite histoire d'un mec pas tout à fait comme les autres un peu trop romantique un peu trop (
lire la suite)

Posté par rhumance à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 avril 2008

à chaque fois

à chaque fois
c'est pareil
mais en pire
en plus dur
plus difficile
à supporter
c'est le revers
de la médaille
le pris à payer
pour le bonheur
de te r'trouver
le tribut
la dette
c'est de te perdre
à nouveau
et même si
ce n'est que
pour quelques jours
quelques heures
la tristesse
la douleur
est si vraie
si vivante
qu'elle me broie
tout autant
que si c'était
entre nous
bien fini
mais il faut
ce passage
cet enfer
ce naufrage
pour à nouveau
ce bonheur
cet instant
ce rêve
où sur un quai
ton regard
s'accroche à moi
où ton sourire
s'illumine
rien que pour moi
mais qu'en même
j'ai mal
même si je sais
au fond de moi
tout au fond
que ce bonheur
d'être avec toi
je le paie pas
si cher que ça


extrait de rhumance la poésie sans mot d'elles

Posté par rhumance à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 décembre 2007

les mots doux

et les mots sont
comme de doux messagers
ou des bourreaux cruels
qui blessent
autant qu'ils aiment
mais rien ne remplacera
ce que ton sourire tendre
et tes yeux malicieux
remuent au fond de moi
quand je suis avec toi

extrait de rhumance la poèsie sans mot d'elles
rhumance c'est l'histoire d'une errance entre rhum et romance c'est la p'tite histoire d'un mec pas tout à fait comme les autres un peu trop romantique un peu trop (
lire la suite)

Posté par rhumance à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 décembre 2007

le pas

mais si tu fais ce pas
je t'emmènerais plus loin
retrouver mes errances
marcher jusqu'au matin
et puis prendre ta main
et puis tes lèvres aussi
si tu en as envie
pour ne pas t'effrayer
je serai sage promis
je déferai le monde
et mélangerai le ciel
aux bleus des mers du sud
pour t'en faire des colliers
et des boucles d'oreilles
j'effeuillerai les nuages
comme dans les contes de fée
pour couvrir tes cheveux
de perles de rosée
je te ferai bien croire
à cendrillon
à blanche neige
même si on n'a plus l'âge
de croire aux belles histoires
je truquerai la fin
ma belle au bois dormant
pour te faire croire un temps
que je suis ton prince charmant

extrait de rhumance la poèsie sans mot d'elles
rhumance c'est l'histoire d'une errance entre rhum et romance c'est la p'tite histoire d'un mec pas tout à fait comme les autres un peu trop romantique un peu trop (
lire la suite)

Posté par rhumance à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 décembre 2007

une carte maîtresse

tu as dicté
les règles
et mélangé
les cartes
et distribué le jeu
qui de toi
ou de moi
à la meilleure main
des regards
contre des mots
toi contre moi
en face à face
et aucun de nous
ne passe
découvre toi
et j'écrirai
sur ta peau claire
l'histoire d'un rêve
d'une paire d'amants
à la recherche
d'une carte maîtresse
pour compléter
entre deux portes
le vide ancien
d'une passion
qu'on croyait
morte

extrait de rhumance la poèsie sans mot d'elles
rhumance c'est l'histoire d'une errance entre rhum et romance c'est la p'tite histoire d'un mec pas tout à fait comme les autres un peu trop romantique un peu trop (
lire la suite)

Posté par rhumance à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 décembre 2007

donnez moi des ailes

donnez moi des ailes
donnez moi des ailes
que j'vole comme un oiseau
que j'regarde ça d'en haut
parc'que tout ça d'en bas
c'est vraiment pas bien beau
donnez moi des ailes
donnez moi des ailes
que j'aille faire des ronds la haut
que j'm'échappe un peu d'la
parce'que tout ça d'là haut
ça parait vraiment plus beau
donnez moi des ailes
donnez moi des ailes
que j'm'éloigne de ça
qu'joublie enfin tout ça
parc'que tout ça en bas
c'est vraiment pas pour moi

extrait de rhumance la poèsie sans mot d'elles
rhumance c'est l'histoire d'une errance entre rhum et romance c'est la p'tite histoire d'un mec pas tout à fait comme les autres un peu trop romantique un peu trop (
lire la suite)

Posté par rhumance à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 décembre 2007

zones d’ombre

y'a peu d'espoir
quand tout est noir
d'retrouver la clé
d'son désespoir
combien d'chandelles
se sont éteintes
avant d'atteindre
l'fond d'ma ruelle
où mes rêve de gosses
crèvent les poubelles
d'mes sombres pensées
et j'tiens plus compte
de toutes mes bosses
c'est beau la vie
c'est bien c'qu'on dit
quand ça fait mal
quand on s'étale
même la douceur
d'un soir d'été
ne soulage plus
mon coeur blessé
c'est pas d'l'amour
rien qu'un serment
pour un coeur brûlé
d'puis si longtemps

extrait de rhumance la poèsie sans mot d'elles
rhumance c'est l'histoire d'une errance entre rhum et romance c'est la p'tite histoire d'un mec pas tout à fait comme les autres un peu trop romantique un peu trop (
lire la suite)

Posté par rhumance à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 décembre 2007

j'ai froid

les poings serrés
au fond d'mes poches
les pieds plantés
dans la gadoue
j'peux plus
faire un pas
j'ai froid
j'pense encore
à toi

extrait de rhumance la poèsie sans mot d'elles
rhumance c'est l'histoire d'une errance entre rhum et romance c'est la p'tite histoire d'un mec pas tout à fait comme les autres un peu trop romantique un peu trop (
lire la suite)

Posté par rhumance à 16:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2007

petit prince

l'aube est noire
le soleil aujourd'hui
ne s'est pas levé
le vent mauvais charrie
l'odeur de la mort
mes pas soulèvent
des nuages de cendres
et le silence
comme une plainte
et le silence
comme un cri
et le silence
comme une douleur
mon regard se pose
sur un paysage
peuple de cauchemar
tout est ruines
tout est désolation
tout est mort
et des murs éventres
sur des os brises
et le silence
comme un linceul
et le silence
comme un sanglot
et le silence
comme une blessure
je ne vois pas
mes mains
je ne vois pas
mes bras
je ne vois pas
mon corps
mais je sens
le sang
ce sang
qui s'écoule
de ma poitrine
une plaie béante
une morsure affreuse
et je fouille
les chairs déchirées
les cotes fracturées
et mes doigts
s'affolent
je cherche mon coeur
j'ai mal
j'ai si mal
et ce sang
sur mes mains
et mon coeur arrache
et pourtant je vis
je suis vivant
si cruellement vivant
et le silence
comme une lame
et silence
comme une flamme
et silence
comme une larme
s'il te plait
dessine moi un mouton
je tourne la tête
je baisse les yeux
que fais tu la
petit prince
je t'attendais
tu m'attendais
oui je t'attendais
toi
mais je ne sais
pas où je suis
ni même qui je suis
tu es la
c'est tout
et sais tu
si je suis vivant
ou bien mort
tu es vivant
et tu es mort
qu'elle importance
je cherche mon coeur
je sais ce que tu cherches
je sais où est ton coeur
dis moi alors
c'est si simple
regarde autour de toi
mais je ne vois que
des ruines
des os brises
des cendres
regarde
regarde bien
regarde encore
et souviens toi
ces ruines
tes souvenirs
ces ossements
tes amours
et ces cendres
mes rêves
oh non pas tes rêves
mais le mal
tout ce mal
que tu as fait
ce monde
cette terre
c'est ton coeur
c'est ta vie
s'il te plait
dessine moi un mouton
alors j'ai pose une main
sur l'épaule du petit prince
et l'autre sur son front
et d'un geste tendre
je lui ai brise la nuque
le petit prince n'a pas crie
le petit prince a glisse
le petit prince est tombe
parmi les ruines
parmi mes rêves
parmi les os
parmi mes amours
parmi les cendres
parmi mes souvenirs
tout ce mal que j'ai fais
et le vent
ce vent mauvais
les occasions ratées
ces occasions gâchées
et le silence
comme un regret
et le silence
comme un remord
et le silence
comme ma conscience


extrait de rhumance la poèsie sans mot d'elles
rhumance c'est l'histoire d'une errance entre rhum et romance c'est la p'tite histoire d'un mec pas tout à fait comme les autres un peu trop romantique un peu trop (
lire la suite)

Posté par rhumance à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2007

grande gueule

j'ai pas envie
d'éterniser
sur ce passé
qu'est tout fané
j'veux plus remuer
ce rêve cassé
comme les bouts d'verre
d'un miroir brisé
j'me suis dèjà
bien trop coupé
les mains le coeur
à essayer
d'en ramasser
tous les morceaux
pour en r'faire un
encore plus beau
c'est pas d'ma faute
si j'l'ai aimé
sans avoir l'temps
d'lui en parler
avant qu'elle parte
sans crier gare
qu'elle disparaisse
sur l'quai d'la gare
qui conduit vers
le nord glacé
ça fait longtemps
mais j'oublie pas
tout c'qu'elle était
pour moi
pour moi
les rêves de soleil
en été
et elle et moi
assis posés
le nez en l'air
vers le ciel bleu
tant d'heures passées
à se moquer
de tout
c'qui n'était pas
nous deux
de tout c'quon f'rait
quand on s'rait vieux
elle avait juste
oublié d'me dire
qu'pour elle l'av'nir
y'en avait pas
qu'elle avait
toute seule décidé
d'écrire l'mot fin
sur son bul'tin
sans avoir rien dit
à personne
pas même à moi
cette petite conne
surtout à moi
qui avait dit
qu'si elle sautait
j'saut'rais aussi
que j'voulais pas
la laisser seule
dans un endroit
qu'on connaît pas
ça fait longtemps
mais j'oublie pas
qu'si j'avais pas
osé dire ça
parc'que j'l'aimais
parc'qu'à c't'âge là
on s'dégonfle pas
mais j'oublie pas
qu'si j'avais su
boucler ma gueule
bien la fermer
elle m'en aurait
peut-être parlé
sans avoir peur
de m'embarquer
alors j'aurais
peut-être c'jour là
desseré l'bas
qui l'étouffait
lui faire cracher
toute la belle merde
qu'elle avait pas
oublier d'avaler
mais à cause
de deux trois mots
deux trois de trop
elle a voulu
filer toute seule
et j'ai pas eu
l'courage après
de faire le pas
pour la chercher
et j'traine ma peine
depuis c'jour là
depuis ce jour
où on m'a dit
qu'depuis deux jours
qu'elle répondait pas
qu'les flics
et les pompiers
l'avait trouvé
trop amochée
pour qu'on puisse faire
quoi qu'ce soit d'autre
qu'un signe de croix
et d'lui fermer
ses trops grands yeux
encore ouverts
sur cette sale vie
qu'elle comprenait pas

extrait de rhumance la poèsie sans mot d'elles
rhumance c'est l'histoire d'une errance entre rhum et romance c'est la p'tite histoire d'un mec pas tout à fait comme les autres un peu trop romantique un peu trop (
lire la suite)

Posté par rhumance à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]